Mon accouchement rempli d'émotions

dimanche 8 janvier 2017

Hello les Girls,

Comme vous le savez si vous me suivez sur les réseaux sociaux, ma fille, ma princesse, mon amour est née :)



Mais avant de vivre de merveilleux moments blottis l'une contre l'autre, il a fallu travailler durant plusieurs heures pour sa venue au monde.

Remontons plusieurs jours en arrière ... Le 21 octobre 2016 à 3h45 ! J'étais dans mon lit en plein sommeil avec mon chéri.
J'avais passé le dernier mois de ma grossesse chez ma maman qui vit à 5 min de la maternité où j'étais suivi. Mais voilà à une semaine de mon terme, toujours rien, ma fille n'était pas pressée du tout de sortir (mal grès tous mes efforts ^^) et je m’étais persuadé que je serai déclenché après mon terme alors on a décidés de remonter chez nous quelques jours (nous vivons à 1h40 de ma maternité).

Et c'est bien évidemment là, chez moi en plein milieu de la nuit que j'ai perdu les eaux.
C'est pareil, je m'étais toujours imaginé que je ne perdrais pas les eaux, que ce n'était que dans les films (oui je sais, j'ai une imagination débordante ahah).
Je me suis tout de suite réveillée et j'ai réveillé calmement et sereinement mon chéri en lui chuchotant cette phrase : "bébé ne te stresse pas mais je suis en train de perdre les eaux". Lui, beaucoup moins serein, s'est levé en sursaut et il s'est habillé en une demi seconde. Les affaires étaient prête, je voulais prendre une douche mais pour lui c'était hors de question. On avait 1h40 de route, il avait trop peur que j'accouche dans la voiture !!! Pour ma part, je n'étais toujours pas du tout stressée.

Nous voilà parti ... j'ai eu la chance que les contractions ne se sont pas déclenchées tout de suite après la perte des eaux. Au bout de 40min de voiture, elles sont arrivées toutes les 5min d'abord pendant 20min puis très vite toutes les 2min de plus en plus douloureuses mais supportables.
Sur la route, j'ai prévenu ma famille et la maternité.

Enfin arrivés à la maternité, ma famille était là :) On m'a immédiatement ausculté le col il n'était dilaté qu'à 1. On m'a placé sous monitoring pendant 1h, contractions de plus en plus douloureuses toujours toutes les 2min mais le col ne se dilaté pas.


A 8h on m'a placé en chambre, j'avais de plus en plus de mal à supporter les contractions qui devenaient hyper intenses. Mon chéri était là pour le soutenir. J'étais dans une chambre double (j'avais demandé une chambre seule mais aucune disponibilité à cette heure-ci). Je souffrais de plus en plus mais j'essayer de gérer comme je le pouvais.


J'avais fait plusieurs cours à l'accouchement avec une sage femme mais pas de ballon en chambre pour faire les exercices ...

Une sage femme venait en chambre m'osculté toutes les heures mais mon col ne se dillaté pas mal grès des contractions de plus en plus fortes et de plus en plus rapprochées (toutes les 2 min).

Après un lavement, à 11h, le personnel a décidé de me placer en salle d'accouchement afin de me placer la péridurale (Ouiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!! Enfiiiiiin !!!).


Arrivée en salle d'accouchement, on m'a placé une perfusion, c'était presque pour moi, ce dont j'avais le plus peur (je déteste tout ce qui touche aux veines. Beeuuurk). Puis un tensiomètre et des électrodes. On m'a également de nouveau branché le monitoring. A partir de là je n'avais plus le droit de boire ou de manger.

Quelques minutes après, la sage femme m'a installée au bord du lit dans la position du dos rond puis l’anesthésiste est arrivé comme je n'avais pas le droit de bouger, je ne l'ai pas vu du tout. Il m'a désinfecté la zone puis il m'a fait une piqûre pour "endormir" la zone. Pas hyper douloureuse mais on la sens quand même rentrer. J'ai ressentis une sensation de fourmillement par la suite. Puis il m'a placé la péridurale, je n'ai rien senti. Juste une sensation de liquide froid qui m'a envahit le dos.

Au bout de 5min, la péridurale a fait effet, c'était magique, je sentais mon ventre se durcir à chaque contraction mais plus aucune douleur. Je n'avais qu'une envie c'était dormir. Mon col n'était dilaté qu'à 1,5cm.

A partir de la pose de la péridurale, mon col s'est dilaté de 1cm par heure. J'ai pu me reposer un peu et les membres de ma famille se sont succédais pour rester un moment avec moi.

On m'a sondé car je ne pouvais plus me lever pour faire pipi puis sous péridurale on ne ressent pas l'envie.

Une aide soignante est venu préparer les premiers vêtements que j'avais choisi pour mon bébé sur la table prévue à côté de moi ainsi que son petit bracelet de naissance avec son prénom ... C'est à ce moment précis que j'ai réalisé que dans quelques heures mon bébé serai là.

Vers 18h, le monitoring indiquait que le cœur de mon bébé supportait de moins en moins les contractions. La sage femme nous la expliqué sans nous alarmer. Mon gynécologue est passé pour regarder le monitoring. La péridurale commençait à ne plus faire effet du tout du côté gauche. Après un appel à l’anesthésiste, la sage femme a pu m'injecter une dose de plus.

A 19h30 j'étais dilaté à 9,5cm depuis plus d'une heure, le col ne se dilaté pas plus et ma fille ne descendait pas dans le bassin. Mais mon pauvre bébé supportait de plus en plus mal les contractions. Son cœur ralentissait dangereusement.

Mon gynécologue a pris la décision de la sortir de suite avec la ventouse. En 5 min, je me retrouvais déjà à poussé. J'ai commencé à pousser comme on me l'avait appris aux cours à l'accouchement mais la sage femme a demandé à ce que je pousse autrement. (En gros, les cours à l'accouchement ne m'ont servis absolument à rien du tout). A chaque contraction, je poussais de toutes mes forces puis je demandais tout de suite après si c'était efficace, ça me motivé !!! Très vite, j'ai senti la tête de ma fille, c'est à ce moment là que j'ai un peu paniqué. La façon dont le gynécologue tiré avec force sur la ventouse m'a impressionnée. Mais il me rassurait sans cesse. J'ai continué à pousser et à 20h ma fille était là. Le gynécologue me l'a posé sur moi 1 seconde, elle ne respirait pas mais sur le moment je ne me suis rendu compte de rien. Ils ont emmenés ma fille dans une pièce à côté, ils l'ont intubé et je l'ai entendu pleurer. Rien ne s'est passé comme je l'avais prévu, tout le monde s'agités autour d'elle : intubation, radio des poumons, pédiatre appelé en urgence ... On me l'a ramené une minute pour que je lui fasse un bisou puis on l'a emmené en couveuse en néonatalogie.


Pendant ce temps, le gynécologue s'occupait du placenta ...

Quelques minutes après, la pédiatre est venu me rassurer sur l'état de santé de mon bébé sans trop rentrer dans les détails.

Je suis resté 2h en salle d'accouchement après avoir accouché puis j'ai pu rejoindre une chambre particulière. Ma jambe droite était encore paralysée.

J'ai pu allée voir ma fille en fauteuil roulant vers minuit. J'ai vu mon bébé branché à des machines, toute petite, en couche... Je me suis effondrée ... J'avais la gorge serrée, j'aurai tellement voulu la prendre avec moi dans ma chambre. Mais j'ai dû la laisser pour la nuit.

J'ai eu quelques contractions dans la nuit mais c'était normal. Je me suis bien reposé puis à 7h j'ai appelé la néonatalogie pour savoir comment mon bébé avait passé la nuit. Tout allé bien. Je suis allé lui donner son premier biberon à 8h et la plus belle histoire d'amour de ma vie a vu le jour ...

Bienvenue mon bébé, je t'aime pour la vie ma princesse d'amour ...

4 commentaires:

  1. hey coucou copine !

    Je n'imagine pas la trouille que tu avoir !! en tout cas bienvenue à ta princesse , je vois toutes les petites tenues et tout trop mignonne.

    Des bisous à vous deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chérie,

      Merci à toi :) Oh oui mais plus de peur que de mal ...

      Gros bisous ma belle

      Supprimer
  2. ça doit être impressionnant ! Bienvenue à ta petite fille et félicitations :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le coup on ne réalise pas vraiment et tout est fait pour nous rassurer...

      Merci à toi :)

      Supprimer